Premiers secours
Encore plus de Tips

Les gestes à connaître pour les premiers secours

Crise cardiaque, étouffement, malaise, hémorragie… Quelle que soit la situation d’urgence, chaque minute reste vitale pour la survie de la victime. C’est notamment à ce moment que vous devez réagir vite et prodiguer les gestes de premiers secours.

Surtout, n’attendez pas plus longtemps pour réagir.

Retrouvez tous les gestes à faire ici.

 

Prévenir les secours est le premier geste de premiers secours

Lors d’un accident, notamment d’une crise d’arrêt cardiaque, chaque minute compte. Il s’agit d’une urgence médicale, car un caillot sanguin bloque l’apport en sang dans le cœur du patient.

Beaucoup des gens qui souffrent de cette crise pourraient pourtant être sauvés à condition d’agir très vite. Pour le premiers secours, vérifiez si la victime est inconsciente et qu’elle ne respire pas normalement.

Si c’est le cas, appelez au plus vite le secours d’urgence (le 15 ou le 18). Ces numéros sont accessibles à partir de n’importe quel téléphone, et dont les appels sont gratuits.

Une fois au téléphone, signalez qu’une personne a besoin de secours médicalisé d’urgence. Donnez toutes les informations essentielles pour localiser la victime et que le secours se rende le plus vite possible.

En attendant, placez la victime dans une zone sécurisée. Mettez-vous à l’écart de la circulation, dans un endroit sans escaliers et où il n’existe pas trop de passage.

 

Faire un massage cardiaque

Massage cardiaque

En outre, tout le monde doit connaître ce geste de premiers secours, le massage cardiaque. Si l’accident a eu lieu dans un endroit où il n’existe pas de défibrillateur, alors ce geste est primordial.

Par ailleurs, pas de panique, car les secours joints au téléphone vous guideront sur toutes les actions à faire :

  • Commencez par allonger le malade sur une surface plane et dure ;
  • Placez-vous à genoux à côté de la victime, puis bras tendu, posez vos paumes de mains au milieu de sa poitrine ;
  • Appuyez sur la cage thoracique pour qu’elle s’enfonce de 5 cm environ, puis relâchez ;
  • Pratiquez ensuite 10 compressions par minute, par séquences de 30.
  • Réalisez 2 insufflations par la technique du bouche-à-bouche.

Après chaque pression, laissez la poitrine du malade reprendre sa position initiale, afin de permettre au sang de revenir vers le cœur. La durée de ce relâchement doit être égale à celle de la compression.

À savoir que grâce à ce massage cardiaque, le sang de la victime continue à circuler, et les cellules sont alimentées en oxygène ainsi que son cerveau.

 

Utiliser un défibrillateur

L’une des meilleures solutions pour sauver une victime d’une crise cardiaque est sans doute l’utilisation du défibrillateur. À noter que la présence d’un défib automatisé externe (DAE) public est indiquée par le chemin à suivre jusqu’à l’appareil.

Il s’agit d’un dispositif portatif qui fonctionne au moyen d’une batterie et de deux électrodes. Son rôle est d’analyser l’activité électrique du cœur d’une personne victime d’un arrêt cardiaque.

N’hésitez pas donc à l’utiliser, car nul ne peut être sanctionné par la loi pour un mauvais usage d’un défibrillateur dans une situation de sauvetage. Pour ce faire :

  • Commencez par dégager le torse de la victime ;
  • Séchez-le au cas où il est humide ;
  • Placez les électrodes de l’appareil sur son torse, conformément au schéma sur l’emballage de l’appareil ;
  • Le DEA va analyser de manière automatique le rythme cardiaque du malade et va donner les informations essentielles (administrer ou non des chocs électriques) ;
  • Si c’est le cas, alors le défibrillateur déclenche le choc par lui-même, et ne nécessite pas une intervention humaine ;
  • Attention de ne pas toucher le malade lorsque le choc est envoyé.

À préciser que si la personne réagit et reprend sa respiration normale, alors la réanimation doit être stoppée. Placez-la en Position latérale de sécurité (PLS) en attendant le secours.

Defibrilateur

La position latérale de sécurité : ce qu’il faut savoir

La position latérale de sécurité est une technique de sauvetage qui peut être utilisée lorsque vous êtes en eau profonde et que vous ne parvenez pas à toucher le fond.

Cette position permet de réduire la consommation d’oxygène et de diminuer la pression sur les poumons. Pour se mettre en position latérale de sécurité, il faut :

– mettre un bras devant la tête et l’autre le long du corps ;

– tourner sur le côté ;

– fléchir les genoux et les mettre devant vous ;

– ramener vos jambes contre votre ventre ;

– serrer les cuisses contre votre ventre ;

– mettre une main devant votre bouche et l’autre main sous votre menton ;

– tenez-vous ainsi jusqu’à ce que vous puissiez toucher le fond ou que des secours arrivent.

La position latérale de sécurité est une technique efficace pour survivre en eau profonde, mais elle nécessite un certain entraînement pour être maîtrisée.

Je m'appelle Steve, je suis passionné par de nombreux sujets. De la cryptomonnaie, à l'équipement de la maison, en passant le monde de l'entreprise et bien d'autres choses encore, je vais tenter de vous partager mes tips sur ces différents sujets.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *