Design Thinking
Entreprise

Quand appliquer le Design Thinking ?

Dans un contexte économique de plus en plus compétitif, la quête de la diversité est devenue la norme. Les preneurs de décisions, au sein des entreprises, essayent de se réinventer à coup de nouvelles procédures de travail ou de système d’organisation. Bon nombre d’eux utilisent, ainsi, le design thinking pour s’approcher le plus possible du client et satisfaire ses demandes.

Cette méthodologie de travail a tellement de succès que les plus prestigieux des magazines économiques conseillent aux entreprises de la mettre en place. Reste à déterminer quand il est opportun de l’utiliser.

 

Que dit-on du design Thinking ?

Le design thinking est une approche créative qui permet de résoudre les problèmes de conception en mettant l’accent sur l’expérience utilisateur offerte par le produit ou le service. Il s’agit d’un processus itératif qui implique l’identification des besoins des utilisateurs, la génération d’idées de solution, le prototypage et la validation de ces idées auprès des utilisateurs.

Les ateliers d’apprentissage du design thinking nous apprennent qu’une bonne mise en place de cette méthodologie s’appuie sur une compréhension approfondie des utilisateurs et de leurs besoins, ainsi que sur la créativité pour générer des solutions innovantes et viables. Il vise à créer des produits, services ou expériences qui sont à la fois fonctionnels, esthétiques et faciles à utiliser.

Le design thinking s’applique dans de nombreux contextes différents, notamment le développement de produits, la conception de services, la résolution de problèmes complexes et la prise de décision stratégique. Il s’agit d’une approche holistique qui implique souvent une collaboration interdisciplinaire et l’implication des utilisateurs tout au long du processus de conception.

Lire aussi : Qu’est-ce que le Design Thinking ?

design thinking

 

Les deux modes d’usage du design thinking

Particulièrement utile dans les situations où il est nécessaire de comprendre les besoins et les motivations des utilisateurs ou des clients, la conception centrée sur l’utilisateur permet de développer de nouvelles idées et de les tester rapidement avant de passer à une mise en œuvre plus approfondie. On peut, ainsi, parler de deux utilisations majeures de cette méthodologie de conception.

 

Face à un défi complexe

Plus qu’une simple méthode de travail, le design thinking est aussi un bon état d’esprit à avoir pour faire face à des défis complexes. Ces derniers sont généralement liés au comportement humain, aux émotions et aux habitudes. Ils sont également liés à la vitesse élevée de développement et de changement dans le monde (nouvelles technologies, changement de culture et de comportement, etc.).

 

Résolution d’un défi complexe avec le design thinking

Un problème est dit complexe lorsqu’il reste incompris et qu’il n’y aucune meilleure pratique à portée de main pour le résoudre. Dans le monde de l’entreprise, cette situation revient fréquemment en particulier lors de la conception de nouveaux produits ou lors de la prise de décision stratégique. Le design thinking intervient, dans ce cas, pour concevoir et mener diverses expériences permettant de converger délicatement vers une solution appropriée.

En pratique, cette approche nous permet de créer des prototypes afin de tester nos hypothèses auprès du groupe d’utilisateurs. A chaque fois qu’un prototype est validé, nous nous rapprochons de la résolution du défi initial.

 

Face à un défi centré sur l’humain

Une partie intégrante du processus de Design Thinking consiste à comprendre réellement les aspects humains d’un problème de conception et à développer des idées basées sur cette compréhension en guise de solutions. Si tout va bien, l’équipe de design finit par créer une solution qui s’appuie sur le comportement actuel de l’utilisateur, ses besoins, ses souhaits et ses habitudes.

L’accent mis sur l’utilisateur dans le Design Thinking n’a rien de sorcier et semble assez simple. Pour mieux illustrer ce mode d’usage, prenons l’exemple des établissements de soins (hôpitaux, cliniques, les services d’urgence, etc.) où chaque minute compte : ces derniers doivent davantage orienter leur réflexion vers l’humain afin de faciliter le traitement des patients et rendre l’accès aux soins primaires le plus facile et le plus rapide possible.

 

 

Quand ne pas utiliser le design thinking ?

Pour que notre compréhension de l’application du design thinking soit la plus complète possible, il est également intéressant d’examiner les cas où cette méthodologie n’aide pas à avancer sur un projet.

 

Cas de non application du design thinking

En effet, la conception centrée vers l’utilisation est une approche exploratoire utilisée lorsqu’on fait face à un problème incompréhensible et qu’une solution convaincante n’est pas évidente. Elle exige, donc, une bonne vision des étapes et des méthodes utiles pour aborder le défi. Cependant, le résultat final et le processus éventuel dépendent fortement des idées clés trouvées en cours de route. C’est pourquoi le design thinking est considéré comme un territoire hostile pour tous ceux qui veulent planifier des résultats spécifiques à l’avance.

Les cabinets traditionnels de conseil en stratégie ou en gestion, par exemple, ont tendance à préparer et à scénariser méticuleusement des ateliers de travail avec les parties prenantes afin de les orienter vers un résultat souhaité. Le design thinking ne fonctionne pas de cette manière, mais il exige un processus à base d’itération et de tests pour arriver aux résultats escomptés.

Je m'appelle Steve, je suis passionné par de nombreux sujets. De la cryptomonnaie, à l'équipement de la maison, en passant le monde de l'entreprise et bien d'autres choses encore, je vais tenter de vous partager mes tips sur ces différents sujets.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *